Imprimer

Télécharger

Communiqués de presse AMF : 2017

L’AMF publie une étude sur les comportements des traders à haute fréquence

Publié le 26 janvier 2017

L’AMF propose une analyse descriptive de l’activité des acteurs du trading à haute fréquence sur les valeurs du CAC 40 : leur présence dans le carnet d’ordres, leur consommation de liquidité et leurs changements de comportement en période de stress intense.

Les marchés ont connu ces dernières années des périodes de volatilité élevée, illustrées en début d’année 2016 par les craintes sur l’économie chinoise ou lors du mois de juin par le contexte d’incertitude lié au référendum britannique. De telles configurations de marché peuvent avoir des conséquences sur la liquidité : les volumes négociés augmentent alors que, dans le même temps, le risque des teneurs de marché (market-makers) s’accroît, poussant ces derniers à réduire en proportion leur présence dans le carnet d’ordres. C’est pour analyser cette tendance que l’Autorité des marchés financiers a étudié l’activité des principaux acteurs du trading à haute fréquence, car ces derniers représentent une part importante de l’activité de tenue de marché sur les valeurs liquides d’Euronext Paris.

L’étude est restreinte aux valeurs du CAC 40 sur Euronext Paris, et ne décrit donc qu’une partie du comportement des acteurs du trading à haute fréquence. Il s’agit d’un travail descriptif de l’activité de trading à haute fréquence sur une période de neuf mois, de novembre 2015 à juillet 2016, durant lesquels la volatilité du marché a fortement varié. L’analyse se concentre successivement sur les ordres des traders à haute fréquence et la liquidité qu’ils proposent dans le carnet d’ordres puis sur leurs transactions et la liquidité effectivement contribuée et consommée par ces acteurs.

Parmi les constats, il ressort notamment que : 

  • Les acteurs du trading à haute fréquence sont un soutien important à la liquidité en temps ordinaires. Ils sont présents plus de 90% du temps à la meilleure limite (meilleur prix proposé à l’achat ou à la vente) et représentent en moyenne 80% de la quantité présente aux trois meilleures limites du carnet d’ordres. Ils entrent progressivement dans le carnet d’ordres et participent ainsi à réduire le spread (écart entre les prix offerts à l’achat et à la vente) en début de journée mais se retirent nettement du carnet en amont d’annonces attendues pouvant impacter les cours.
  • En moyenne les traders à haute fréquence consomment plus de liquidité qu’ils n’en apportent et plus particulièrement durant les périodes durant lesquelles la volatilité est plus élevée.
  • Le stress global du marché a un impact négatif sur la liquidité et se traduit toujours par une chute de la quantité proposée aux meilleures limites pour l’ensemble des participants de marché.
  • Les périodes localisées de stress intense sont marquées par une présence accrue des traders à haute fréquence. En particulier après les annonces, leur part de marché et leur consommation de la liquidité augmentent fortement.

 
A propos de l’AMF
Autorité publique indépendante, l’AMF est chargée de veiller à la protection de l’épargne investie en produits financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement des marchés. Visitez notre site www.amf-france.org
 

Contact presse :
Direction de la communication de l’AMF - Christèle Fradin - Tél : +33 (0)1 53 45 60 29 ou +33 (0)1 53 45 60 28

 

Haut de page

Mentions légales