Imprimer

Télécharger

Autres infos & guides pratiques A savoir avant d'investir

Epargner en vue de la retraite

Publié le 22 août 2016

Le départ à la retraite s’accompagne le plus souvent d’une baisse de revenus. Afin de limiter cette perte de pouvoir d’achat, mieux vaut anticiper en commençant le plus tôt possible à se constituer une épargne retraite.

 

 25 % Le taux de français déclarant épargner régulièrement en vue de leur retraitre

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

Prendre l’habitude dès l’entrée dans la vie active de mettre de l’argent de côté chaque mois, permet d’accumuler un capital de façon relativement indolore sur une durée de 30 ou 40 ans.

PERP, PERCO, contrat Madelin, Préfon… : il existe des placements spécifiquement dédiés à la retraite pour chaque profil (salarié du privé ou du public, indépendant…). D’autres formules d’épargne de long terme peuvent également répondre à l’objectif de préparation de la retraite : l’assurance vie ou le plan d’épargne en actions (PEA). Pour toutes ces formules, la palette de placements proposés permet de diversifier son épargne en panachant entre des produits risqués réputés plus rémunérateurs et d’autres moins rentables mais plus sûrs. Avec le long terme (au moins 10 ans, si possible 20 ans et plus), vous pouvez, grâce à une diversification en actions, escompter des rendements supérieurs à ceux des placements sans risque.

Attention !

  • Le PEA est intégralement investi en actions, il doit donc être souscrit en complément d’autres placements sans risque.
  • En dehors du cas particulier du PERCO, il est pratiquement impossible de récupérer l’épargne placée dans un produit dédié à la retraite. Le PERP et la Préfon permettent toutefois de récupérer au maximum 20 % de son capital, le solde étant transformé en rente viagère.
  • Certains produits retraite prélèvent dès le début tous les frais du contrat (on parle de frais précomptés). A éviter.

Les questions à se poser avant de se décider

  • Quelle fraction de votre épargne pouvez-vous bloquer jusqu’à votre retraite ?
  • Quel niveau de risque êtes-vous prêt à accepter ?
  • Le placement prévoit-il des cas de sortie anticipée et lesquels ?
  • Au terme du contrat, pourrez-vous récupérer votre épargne sous forme de capital ou devrez-vous le convertir en rente ?
  • Des arbitrages sont-ils possibles en cours de placement ? A quel tarif ?

 

Sur des périodes longues, de dix ans et plus, il est primordial de suivre régulièrement l’évolution de son épargne pour, au besoin, d’adapter sa stratégie.

Télécharger le contenu

Haut de page

Mentions légales :
Directeur de la publication : Florence Gaubert, Directrice de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02