Imprimer

Télécharger

Autres infos & guides pratiques Investir en actions

L'actionnaire : un partenaire de l'entreprise

Publié le 29 octobre 2012

Être actionnaire, c’est être propriétaire d’une partie du capital d’une société. Cela vous donne la possibilité de participer à la vie de la société, notamment lors des assemblées générales, et d’y voter. Être propriétaire d’une partie du capital vous permet également de recevoir une « rémunération », sous forme de dividende.

Choisissez la forme de détention de vos actions

Tous les titres financiers doivent être inscrits sur un compte-titres ouvert au nom de son propriétaire. Ce compte-titres est tenu soit par la société qui a émis le titre, soit par un intermédiaire financier habilité à fournir le service de tenue de compte-conservation.

En tant qu’actionnaire d’une société cotée, vous avez le choix entre deux formes de détention d’actions : la forme « au porteur » et la forme « nominative ».

  • Si vous choisissez la forme « au porteur », vous n’êtes pas connu de la société. Les actions sont enregistrées sur un compte-titres, tenu par votre intermédiaire financier. La détention d’actions « au porteur » est généralement privilégiée dans une optique d’acquisition à court ou moyen terme. La société dont vous détenez les titres n’a pas connaissance de vos coordonnées. De ce fait, elle ne peut pas vous envoyer d’information complète et précise la concernant (informations relatives à l’assemblée générale, lettre d’actionnaires, lettre semestrielle, etc.). Nous vous invitons à consulter directement son site internet.
  • Si vous choisissez de détenir vos actions sous forme « nominative », vos nom et adresse figurent dans les livres de la société. Cette forme de détention d’actions est généralement privilégiée dans une optique d’investissement sur le long terme. Vous recevez directement de la société l’information qu’elle produit pour ses actionnaires (avis de convocation aux assemblées générales, documents d’information, etc.). De plus, certaines sociétés cotées doublent les droits de vote des titres détenus sous la forme nominative depuis plus de 2 ans sans interruption.

Vous souhaitez détenir des actions « au nominatif » ? Deux possibilités s’offrent à vous.

  1. Comment devenir actionnaire nominatif ?
    Pour transformer vos actions détenues sous la forme « au porteur » en actions détenues sous la forme « nominative », vous devez adresser une demande à votre teneur de compte-conservateur. Ce dernier émettra un « bordereau de références nominatives » pour vous faire enregistrer dans les livres de la société émettrice. Vous devez savoir que cette procédure n’est pas exempte de frais définis et facturés par le teneur de compte conservateur.

    La détention au « nominatif pur » : les actions sont inscrites uniquement dans les comptes de la société et sont détenues par son établissement financier.
  2. La détention au « nominatif administré » : les actions sont inscrites dans le compte-titres tenu par la société comme pour le « nominatif pur ». Elles figurent également sur un compte reflet tenu par un teneur de compte conservateur désigné par l’actionnaire. Attention : c’est bien l’actionnaire, et non la société, qui décide d’adopter la forme « nominative administrée » et désigne le teneur de compte conservateur « administrateur ».

L’avantage de la détention au nominatif est également l’absence de droit de garde.

Informez-vous sur la vie de la société dont vous détenez des titres

Avant d’investir dans une société cotée, il est essentiel de vous informer sur son état de santé financière. Une fois actionnaire, il vaut mieux rester vigilant. La société dans laquelle vous avez investi doit publier des informations sur son activité et sur sa situation financière (publications annuelles, semestrielles et trimestrielles). Ces informations sont diffusées par voie électronique. Vous pouvez aussi contacter le responsable de l’information financière de la société, qui répond aux questions des actionnaires.

Soyez également attentif à l’évolution générale du marché. Des tendances globales, économiques et financières, peuvent avoir un impact sur le cours des titres des sociétés, avec une amplitude et une fréquence plus ou moins fortes (volatilité), à la hausse ou à la baisse.

Participez aux assemblées générales

L’assemblée générale ordinaire est annuelle. C’est un moment privilégié pour obtenir des informations sur la situation de la société et pour vous exprimer sur sa gestion. Elle doit avoir lieu dans les 6 mois de la clôture de l’exercice. Son principal objectif ? Approuver les comptes sociaux de l’exercice et, le cas échéant, les comptes consolidés du groupe.

Pour participer à l’assemblée générale d’une société, vous devez être détenteur d’une ou plusieurs actions au plus tard le 3e jour ouvré avant l’assemblée.

Avant la tenue d’une assemblée, vous pouvez poser des questions écrites au conseil d’administration ou au directoire. Celui-ci est tenu de vous répondre au cours de l’assemblée.

Vous pouvez demander l’inscription d’un projet de résolution à l’ordre du jour si vous détenez un nombre suffisant de titres ou si vous vous regroupez avec d’autres actionnaires pour atteindre ce nombre. La fraction du capital que vous devez détenir est de 5 % pour les sociétés dont le capital social est inférieur ou égal à 750 000 €. Dans les sociétés dont le capital est supérieur à 750 000 €, les actionnaires doivent représenter une fraction du capital social calculée en fonction d’un pourcentage dégressif.

Objectifs des assemblées générales extraordinaires
Lors des assemblées générales extraordinaires, les actionnaires sont appelés à voter des résolutions particulières relatives à la modification des statuts de la société et des autorisations d’émission d’instruments financiers (actions, obligations, etc.).

Vous disposez d’autant de voix que vous possédez d’actions ayant le droit de vote. Vous pouvez les exercer le jour de l’assemblée. Dans certaines conditions, les actions nominatives donnent accès à un droit de vote double.

La société peut aussi décider de réunir ses actionnaires en assemblée générale extraordinaire.

Percevez un dividende

Comment le paiement du dividende est-il effectué ?
Si vous détenez des titres dits au « nominatif pur », le dividende vous est versé directement.
Si vous détenez des actions « au porteur » ou « au nominatif administré », le paiement du dividende est fait par virement global aux intermédiaires financiers teneurs de comptes-titres qui le répartissent ensuite entre les différents actionnaires concernés.

En tant qu’actionnaire de la société, vous avez le droit de recevoir chaque année une part du bénéfice distribué par la société : il s’agit du dividende.

Son montant, proposé par le conseil d’administration et approuvé par l’assemblée générale ordinaire, doit vous être versé dans un délai maximum de 9 mois après la clôture de l’exercice. En pratique, il est le plus souvent payé durant les mois de juin à août pour les sociétés clôturant leur exercice au 31 décembre.
Le dividende est généralement payé en numéraire. Il peut également vous être proposé par la société sous forme d’actions. On parle alors de paiement du dividende en actions.

Évaluez vos actions

Le cours de bourse des actions d’une société est le résultat de la confrontation de l’offre et de la demande de titres sur un marché. La valeur d’une action évolue selon les caractéristiques propres à la société ainsi qu’à son environnement économique et financier (fluctuation des taux d’intérêt, croissance économique, événements géopolitiques, etc.).

Pour vous faire une idée sur la santé financière de l’entreprise dans laquelle vous avez investi, vous pouvez vous référer notamment aux indicateurs suivants :

  • Le bénéfice net par action (BNPA), qui constitue le rapport entre le bénéfice net et le nombre d’actions en circulation (bénéfice net/nombre d’actions).
  • Le PER (Price Earning Ratio), qui identifie le rapport entre le cours de l’action et le bénéfice net par action (cours/BNPA). Il mesure le nombre de fois où les bénéfices passés ou futurs sont capitalisés dans le cours de bourse de la société.

Exemple : pour une société dont le bénéfice net prévisionnel est de 220 millions d’€ et dont le nombre moyen d’actions en circulation est de 10 millions, le BNPA sera de 22 € par action. Pour un cours de bourse de 220 € à une date donnée, le PER sera de 10. Cela veut dire que le cours de l’action représente 10 fois les bénéfices attendus.
Un PER élevé traduit les anticipations positives du marché sur les bénéfices futurs tandis qu’un PER faible témoigne du désintérêt du marché pour la valeur.

  • Le niveau d’endettement de la société.
  • Il existe d’autres indicateurs intéressants pour l’actionnaire comme le rendement qui évalue la rémunération des actions détenues. Il est exprimé en pourcentage et se calcule en divisant le dividende par le cours de l’action X 100.

Pour toute question sur les cours de bourse (suspension de négociation d’une valeur, division du nominal d’une valeur) ou sur les opérations boursières (calendrier des introductions en bourse, résultats d’une offre publique, etc.), consultez le site internet d’Euronext.

Haut de page

Mentions légales :
Directeur de la publication : Florence Gaubert, Directrice de la Direction de la communication de l'AMF
Contact : Direction de la communication, Autorité des marchés financiers - 17, place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02